jump to navigation

Vaccin contre la dengue en test dans le delta du Mékong 30 août 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Viêt-Nam.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Je viens de lire un article dans le journal qui annonce une campagne de vaccination contre le virus de la dengue dans plusieurs villes du delta. Ce nouveau vaccin produit par Sanofi-Pasteur est en cours d’évaluation après avoir déjà eu de bons résultats au Mexique en en Thaïlande. La campagne devrait concerner un peu moins de 2500 enfants âgés de 2 à 14 ans.

Si tout va bien le vaccin qui semble prometteur car couvrant les 4 variantes du virus devrait être commercialisé en 2014. Il a un fonctionnement proche de celui du vaccin contre la fièvre jaune qui est lui bien maîtrisé.

C’est une bonne nouvelle, car autant le paludisme ne représente plus une menace importante au Viêt-Nam, autant la dengue est un réel probleme pour les pays de la région mais aussi un risque à venir pour les pays occidentaux à cause du réchauffement planétaire. Le moustique pique même de jour, est à l’aise en ville, se déplace beaucoup et surtout peu propager la maladie tout le long de sa vie.

Publicités

Nouveau blog pour Hạnh aussi… 21 août 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Famille, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , , , ,
add a comment

Ma tendre épouse s’est aussi décidée à tenir un blog. Il s’appelle Souvenirs du Viêtnam et contient déjà un billet (en vietnamien), d’autres devraient venir bientôt en français aussi.

Photos de Cần Thơ dans les années 60 6 mai 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam.
Tags: , , ,
add a comment

Nouvelle gare routière de Can Tho - 1968Sur le site livecantho.com quelques photos anciennes de notre ville. On s’amuse toujours à rechercher où pourrait actuellement se situer telle ou telle rue…

En voici une sélection montrant tour à tour la gare routière (dite nouvelle mais aujourd’hui en passe d’être détruite) à côté de laquelle Hạnh a passé son enfance, ce qui semblerait être le point de passage du bac (à confirmer car la rivière ne semble pas très large sur la photo et il y a beaucoup de maison sur la rive en face) et l’entrée du boulevard Hòa Bình avec la fontaine.

Point de passage du bac années 60

Entrée du boulevard Hoa Binh à Can Tho, années 60

Appartement T3+ à louer à Cần Thơ, delta du Mékong, sud du Viêt-Nam 24 février 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , , ,
add a comment

A partir d’avril nous proposerons à la location un appartement de 88m2 au neuvième étage d’un immeuble récent et bien situé au sud de Cần Thơ.

L’appartement dispose de 2 chambres, deux salles de bain avec WC, salle à manger, cuisine… Il sera disponible vide ou meublé suivant la demande. L’immeuble propose des places de parking souterrain ou à l’extérieur.

L’immeuble est dans les nouveaux quartiers face à l’hopital privé Hoan My. Il est à proximité du centre-ville et bien connecté avec l’autoroute à moins de 5 minutes. L’appartement par lui-même dispose d’une vue sur le fleuve et le pont.

Plus d’informations sur la page suivante.

Chambres d’hôtes au Viêt-Nam 21 avril 2010

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , ,
add a comment

Je crois que je n’ai jamais parlé de la situation « commerciale » de Nature-Mékong au Viêt-Nam. C’est un sujet qui revient en ce moment au centre du débat entre Hanh et moi, je vais vous en dire un peu plus.

Tout d’abord il faut savoir que la notion de « Chambres d’hôtes » ou « Bed & Breakfast » n’existe pas dans le Code du Tourisme vietnamien. En fait, selon la loi, les particuliers n’ont pas le droit d’accueillir des touristes chez eux, encore moins des touristes étrangers. Même quand vous hébergez des amis, vous devez demander l’autorisation à la police de quartier.

Il y a bien les Homestays, qui ont été autorisé pour palier au manque d’infrastructure hôtelière dans certaines régions. L’idée était, dans les campagnes, de faire dormir les touristes chez l’habitant, sous l’encadrement des compagnies publiques locales de tourisme. Le principe a été bien entendu détourné, et aujourd’hui de nombreux homestays existent sans encadrement légal, et surtout ils ont été créés de toute pièce en montant à la vite des dortoirs en bois. Dans tous les cas l’hébergement est « à la dure » avec couchage sur une natte en paille, sans eau chaude, et surtout sans aucun services.

Ensuite on tombe tout de suite dans les hôtels, resorts et villages-vacances. Les normes ne sont plus adaptées aux chambres d’hôtes, un nombre de chambres minimum est requis, parfois une piscine, des services 24/24h, une surface minimum, un capital investi minimum… C’était trop pour nous.

Nous on a choisi d’être reconnu comme une « pension de famille » (Nhà Nhgĩ), ce qui nous permet d’accueillir des gens en toute légalité sans trop de contraintes réglementaires et n’attire pas trop l’attention sur nous. Cela pose toutefois deux problèmes : d’une part les pensions ne sont pas autorisées à héberger des étrangers sans l’autorisation de la police, d’autre part les agences de tourisme vietnamien nous voient comme un hébergement très bas de gamme. Dans l’absolu cela ne nous a pas empêcher de travailler jusque-là. Premièrement nos relations avec la police de quartier sont excellentes. La déclaration de nos visiteurs est une démarches certes preneuse de temps mais jamais risquée. Deuxièmement la notion de « chambres d’hôtes » n’est pas comprise non plus, et après quelques discussions avec les agences locales et une visite de leur part, les violons s’accordent.

Ce qui nous fait revenir sur ce choix c’est que la demande s’oriente de plus en plus vers du direct (et donc de la vente au desk pour des agences locales) et du court voire très court terme. Il faut donc avoir la meilleure visibilité car la décision doit souvent être prise rapidement et un choix de mots peut-être important. Du coup nous sommes en train de soupeser l’utilité d’être reconnu comme un « village vacances ». Une nouvelle catégorie a été ouverte et nous pourrions tomber dedans. Il reste à savoir ce que ça implique comme tracasseries administratives et différences au niveau de notre statut. Si c’est pour se retrouver avec les impôts et la chambre de commerce sur le dos chaque semaine, pas la peine!

%d blogueurs aiment cette page :