jump to navigation

Meubles en bois d’Hévéa 30 septembre 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Viêt-Nam.
Tags: , , , , ,
1 comment so far

Si vous demandez à un artisan menuisier vietnamien, il vous dira que l’Hévéa n’est pas un bois à faire des meubles, ni même des cures-dents. Pourtant c’est Le bois dont l’utilisation se développe le plus dans toute la région, avec la Malaisie et la Thaïlande en tête. La Malaisie est le pays disposant des plus grandes plantation d’Hévéa pour l’industrie du caoutchouc, ce n’est donc pas étonnant. La Thaïlande dispose aussi de bonnes réserves et surtout d’un tissu industriel favorable. Le Viêt-Nam, est cinquième en terme de surface cultivée (bien derrière la Malaise, l’Indonésie, l’Inde et la Thaïlande) mais cherche à rattraper son retard. Le pays dispose de plantation plutôt âgées capable de fournir en bois de réforme. Il a aussi bénéficié des déboires des producteurs africains dont les arbres souffraient d’une maladie mystérieuse qui semble liée aux conditions d’exploitation trop intenses.

Si l’Hévéa n’est pas un bon bois, alors pourquoi l’utilise-t-on ? D’accord, c’est en majeure partie pour l’export, et un bois même de médiocre qualité comme le pin se vend depuis des années pour des meubles d’intérieur en Europe, alors pourquoi pas de l’Hévéa ? Ensuite, de nouvelles techniques de traitement (chimique) sont apparues et permettent de lui donner des caractéristiques de stabilité suffisantes, même pour les pays tropicaux. Dernière chose, les bois de qualité supérieure (sans parler de bois précieux) sont aujourd’hui très très chers, et après des années 70 tout plastique, les années 80 tout verre et métal, les consommateurs européens retournent vers des produits naturels et achètent du bois, si possible massif. Quand on voit comment est produit ce bois, je ne suis pas sûr que pour les consommateurs européens il soit beaucoup plus écologiques que du plastique, mais bon…

N’habitant plus en Europe, je vous parlerai du marché local vietnamien. Quand nous nous sommes installés ici en 2005, les choix pour l’ameublement étaient limités. D’un côté des meubles bon marchés mais tout plastique et prévu pour ne pas durer plus de deux ans, d’un autre côté des meubles en bois traditionnels faits par de petits artisans et d’un prix plutôt élevé. Je dis un prix plutôt élevé, mais ça restait abordable. Même si à l’époque notre budget était plutôt serré après la construction de la maison, le choix a été vite fait. En plus grâce à un amis de la famille nous avions rencontré un excellent menuisier qui nous a fournit la rambarde de l’escalier, la table de salle à manger, 8 chaises, la table de salon plus quelques autres petits meubles. Le bois était un bois d’ameublement de qualité, résistant aux termites et aux champignons sans traitement particulier.

Le premier « choc » a été lors de la construction de la maison en bois 3 ans plus tard. Entre le moment où nous avions signé le contrat (novembre) et la fin des travaux de gros oeuvre (juin), le prix du bois brut avait plus que doublé! Nous étions protégés par le contrat, mais nous avions consentis une rallonge à notre fournisseur. Déjà à l’époque les bois vietnamiens devenaient difficile à trouver. La contrebande existe, mais le risque c’est de se faire refourguer un bois maquillé, et sans être expert c’est dur de ne pas se faire avoir. Notre charpentier étant quelqu’un de sérieux (plus important grossiste en bois de la ville), il importe son bois d’Indonésie (en l’occurrence du Camphrier de Bornéo à l’époque) et ne cherchait pas à nous rouler sur la marchandise.

Cet été Hạnh a décidé de faire faire quelques meubles pour la maison : des placards haut pour la cuisine, un rangement sous l’escalier pour les draps des chambres d’hôtes et une étagère dans l’entrée. Nous devions aussi commencer à meubler l’appartement pour le louer. Les choses ont bien changé. D’une part le menuisier travaille aujourd’hui presque en exclusivité avec du bois aggloméré (du MDF, ou panneau de fibre à densité moyenne) pour les meubles courants. Il dispose de plusieurs qualités, importé pour le haut de gamme avec un plaquage de vrai bois épais et donc un beau fini, ou fabriqué localement pour le tout venant. Les seuls meubles en bois massif sont ceux pour le haut de gamme et les meubles traditionnel. D’autre part il existe sur le marché plusieurs marques d’ameublement grand public qui ont des show-rooms dans les grandes villes. En particulier Hoàng Anh Gia Lai a un large catalogue de meuble en Hévéa. C’est un grand groupe industriel qui possède aussi des plantations d’Hévéa, investi dans les matières premières, l’immobilier (ce sont eux qui font notre appartement) et l’électricité. En effet, entretemps le prix du bois a presque quadruplé, souvent par bonds, et la plupart des bois massif de qualité sont inaccessibles.

Pour conclure, je vous redirige vers une petite trouvaille que j’ai fait en cherchant à me renseigner sur les MDF. C’est un guide de consommation très bien documenté et publié par le ministère de l’économie. Ca m’a un peu surpris de voir qu’une administration français publie un tel document, que j’aurais plutôt attendu d’une association de consommateurs…

Concert de Thu Minh à Cần Thơ 19 septembre 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Uncategorized, Viêt-Nam.
Tags: , , , ,
add a comment

Pochette album Thu Minh Body LanguageCa faisait un petit moment que Hạnh et moi n’étions allé à un concert. Depuis un petit moment la librairie Phương Nam de  Cần Thơ organise des concerts dans le biblio-café au dernier étage. Dans cette petite salle de 200 personnes au maximum, proximité du public et ambiance intimiste sont assurées. Nous avions deux places à 2 mètres face à la scène.

La dernière fois que nous avions vu celle que je considère comme de loin la meilleure voix du Viêt-Nam de cette dernière décennie c’était en 2004 à Saigon dans une salle bien plus grande. Depuis Thu Minh a fait pas mal de chemin mais sans jamais vraiment percer auprès du public. A voir les problèmes qui ont émaillé sa carrière (série de concerts annulés pour raisons administratives, album injustement retirés du marché pour photo jugée trop suggestive…) elle a soit manqué de chance soit manqué d’un soutien sachant arranger les choses autour d’elle.

On a découvert une Thu Minh très mature et sûre d’elle sans être vaniteuse. Sachant occuper la salle durant une coupure d’électricité;répondre avec franchise, malice et une élocution parfaite aux questions du public même les plus inattendues; ne pas se départir face aux problèmes techniques (on a pas la bande son!) et même faire un boeuf durant deux chansons avec un parfait inconnu du public sans préparation et pour un résultat très convaincant. Sur ce dernier point on note la vraie professionnelle gérant parfaitement la situation et sachant tout faire s’adapter à son compagnon de chant.

Les derniers disques de Thu Minh sont plutôt typés Dance et je trouve que c’est dommage car ça ne met que peu en valeur sa technique de chant. Par contre une fois la boîte à rythme coupée et qu’elle entame quelques couplets a capella ou qu’elle s’essaye avec humour au chant traditionnel du sud cải lương, on a plus aucun doute sur son talent. Ces derniers temps elle s’est essayé à la danse de salon et a remporté le concours international organisé cette année par la télévision vietnamienne. Durant les questions hier elle est d’ailleurs revenu sur cet apprentissage et sur scène elle met en avant ses nouveaux acquis.

Si vous ne la connaissez pas, voici deux vidéos :

Ici l’intégralité de son nouvel album Body Language en écoute gratuite.

Vaccin contre la dengue en test dans le delta du Mékong 30 août 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Viêt-Nam.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Je viens de lire un article dans le journal qui annonce une campagne de vaccination contre le virus de la dengue dans plusieurs villes du delta. Ce nouveau vaccin produit par Sanofi-Pasteur est en cours d’évaluation après avoir déjà eu de bons résultats au Mexique en en Thaïlande. La campagne devrait concerner un peu moins de 2500 enfants âgés de 2 à 14 ans.

Si tout va bien le vaccin qui semble prometteur car couvrant les 4 variantes du virus devrait être commercialisé en 2014. Il a un fonctionnement proche de celui du vaccin contre la fièvre jaune qui est lui bien maîtrisé.

C’est une bonne nouvelle, car autant le paludisme ne représente plus une menace importante au Viêt-Nam, autant la dengue est un réel probleme pour les pays de la région mais aussi un risque à venir pour les pays occidentaux à cause du réchauffement planétaire. Le moustique pique même de jour, est à l’aise en ville, se déplace beaucoup et surtout peu propager la maladie tout le long de sa vie.

Corvette Lý Thái Tổ 23 août 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Viêt-Nam.
Tags: , , , , ,
add a comment

Corvette vietnamienne Ly Thai ToLe Viêt-Nam vient de recevoir sa deuxième corvette de classe Gepard 3.9 fabriquée par la Russie. Elle datait d’une commande passée en 2006. Deux autres cette fois-çi construites sous licence au Viêt-Nam seraient en commande…

Avec le regain de tensions en mer de l’Est, les articles sur des sujets militaires deviennent plus abondants dans la presse…

Une longue vidéo en russe très détaillée sur ce bateau.

Nouveau blog pour Hạnh aussi… 21 août 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Famille, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , , , ,
add a comment

Ma tendre épouse s’est aussi décidée à tenir un blog. Il s’appelle Souvenirs du Viêtnam et contient déjà un billet (en vietnamien), d’autres devraient venir bientôt en français aussi.

Blazer Electronic Singapour 1 août 2011

Posted by Cà Phê Ðá in HAM Radio, Matériel, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Le contenu de ce billet a été transféré sur le nouveau blog XV4Y.

Premier typhon de 2011 (MAJ) 10 juin 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam.
Tags:
add a comment

Image de la météo de Honk KongLe premier typhon de l’année est en approche en Mer de l’Est. Mi-juin c’est un peu tôt, surtout qu’on a déjà eu de belles tempêtes tropicales en mer qui nous font un temps bizarre depuis quelques mois. Ca fait bientôt cinq ans qu’un typhon n’est pas venu nous embêter dans le delta, et statistiquement il y a des chances que cette année soit la bonne…

Bon côté des choses : peut-être que ça forcera les bateaux de la marine chinoise à arrêter de harceler les bateaux vietnamiens. La vie des pêcheurs vietnamiens n’est pas facile en ce moment, et pas seulement à cause de la météo.

MAJ : Le typhon s’est dégonflé mais ça a quand même soufflé bien fort ce week-end avec de la pluie en rafales violentes.

Photos de Cần Thơ dans les années 60 6 mai 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam.
Tags: , , ,
add a comment

Nouvelle gare routière de Can Tho - 1968Sur le site livecantho.com quelques photos anciennes de notre ville. On s’amuse toujours à rechercher où pourrait actuellement se situer telle ou telle rue…

En voici une sélection montrant tour à tour la gare routière (dite nouvelle mais aujourd’hui en passe d’être détruite) à côté de laquelle Hạnh a passé son enfance, ce qui semblerait être le point de passage du bac (à confirmer car la rivière ne semble pas très large sur la photo et il y a beaucoup de maison sur la rive en face) et l’entrée du boulevard Hòa Bình avec la fontaine.

Point de passage du bac années 60

Entrée du boulevard Hoa Binh à Can Tho, années 60

3 jours de bonheur sur l’île de Phú Quốc 17 avril 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Famille, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , ,
add a comment

Ma femme, nous a fait la surprise à moi et aux enfants de nous offrir une escapade de trois jours sur l’île de Phú Quốc (IOTA AS-128 pour ceux que ça intéresse). Petite pause durant la haute saison, ces trois jours à la plage nous ont fait beaucoup de bien. Les enfants se sont amusés comme des fous dans l’eau turquoise et sur le sable blanc.

Hanh, Paul et Gilles sur la plageFinalement, les plages les plus faciles d’acces sont à Phú Quốc pour nous. Les vols quotidiens depuis Cần Thơ à des prix raisonnables font qu’en moins de trois heures on peut être passés du pas de la porte de la maison à celui de la chambre d’hôtel.

C’est vrai que l’avion coûte plus cher que le bus et que la vie sur l’île est plus chere qu’à d’autres stations balnéaires. Toutefois, tout bien pris en compte, c’est de loin la meilleure solution. Transport rapide et confortable ne sont pas un point à négliger pour les enfants, et la beauté du paysage et des plages surpasse de loin toutes les autres possibilités.

Nous sommes restés au Bo Resort de nos copains Régis et Marie : petit coin de paradis à l’écart de la ville. Plage de rêve dans une crique calme, bungalows au style traditionnels sur le flanc de la colline, nature verdoyante : rien ne manque sur cette description de carte postale. Cela faisait quatre ans que nous ne nous y étions pas rendus et tout est toujours aussi bien entretenu, le service est efficace et il y a même l’eau chaude « solaire » maintenant! (pas trop utile à cette saison; soit)

La ville s’est bien développée et restait agréable malgré l’affluence de la haute saison. Le réseau routier s’est amélioré même s’il reste encore pas de routes non goudronnées. Cette fois-çi on a pas eu l’occasion de partir explorer le nord de l’île ou les plages de l’est, mais il reste encore beaucoup d’endroits un peu sauvages propices à la randonnée.

Autre chose, on mange tres bien à Phú Quốc. Je ne vais pas faire l’inventaire de tous nos repas mais le restaurant Sông Xanh (Đường 30 tháng 4, KP. 1, thị trấn Dương Đông) a une carte variée de plats de qualité pour des prix corrects.

bien à

Appartement T3+ à louer à Cần Thơ, delta du Mékong, sud du Viêt-Nam 24 février 2011

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , , ,
add a comment

A partir d’avril nous proposerons à la location un appartement de 88m2 au neuvième étage d’un immeuble récent et bien situé au sud de Cần Thơ.

L’appartement dispose de 2 chambres, deux salles de bain avec WC, salle à manger, cuisine… Il sera disponible vide ou meublé suivant la demande. L’immeuble propose des places de parking souterrain ou à l’extérieur.

L’immeuble est dans les nouveaux quartiers face à l’hopital privé Hoan My. Il est à proximité du centre-ville et bien connecté avec l’autoroute à moins de 5 minutes. L’appartement par lui-même dispose d’une vue sur le fleuve et le pont.

Plus d’informations sur la page suivante.

%d blogueurs aiment cette page :