jump to navigation

Point sur la santé du tourisme au Viêt-Nam 8 janvier 2010

Posted by Cà Phê Ðá in Ego, Viêt-Nam, Voyage, voyage....
Tags: , , , , ,
trackback

C’est une question qui revient souvent, que ce soit par mes invités de passage, la famille ou les amis qui s’inquiètent pour notre situation financière. Je vais vous faire part ici de mon ressenti personnel, confirmé par les tendances générales entendues auprès de mes partenaires locaux ou internationaux, ainsi que par la presse économique en général.

Pour résumer, tout va bien pour nous.

Je veux dire par là qu’on est pas sans le sous, que la pérennité de nos affaires n’est pas en cause et qu’on a pas prévu de licencier de personnel. C’est vrai qu’on est une petite structure avec peu de charges fixes et que surtout on est sur un marché un peu de niche avec une clientèle de fond moins sujette aux fluctuations. Ce n’est pas encore cette année qu’on fera de « gros » (tout est relatif) investissements, et peut-être qu’on va reporter certains entretiens. C’est sûr qu’à ce rythme là on ne pourra pas tenir dix ans, mais à court terme c’est ce qui nous permet de conserver des prix attractifs malgré une inflation toujours de l’ordre de 10%.

Comme la moyenne des opérateurs ici, on doit être à -10% en terme de passagers, mais à -20/-30% en terme de CA. Les gens ont toujours autant envie de voyager, leur pouvoir d’achat n’a pas tant diminué que ça et le Viêt-Nam reste toujours une destination à la mode. Pourquoi -10% de passagers alors?

Le late-booking

Récolte du riz au village de Cong Doi

Photo qui date un peu mais toujours aussi belle je trouve

C’est la grosse nouveauté de cette année. Auparavant les 2/3 de nos invités réservaient plus de 3 mois à l’avance. Cette année seul 50% réservent un mois à l’avance, la moitié le font dans les semaines qui précède leur venue voire la veille. C’est la même chose pour toute la chaîne du tourisme, de l’avion aux visites sur place. On planifie mais on ne réserve plus car on espère toujours une promotion de dernière minute. Et s’il n’y a plus de place ? Ou si la promotion ne vient ou que les prix des billets d’avion montent ? Eh bien on va ailleurs, où on reporte le voyage tout simplement! Sur les 10% de baisse, pour moi la moitié s’explique par une impossibilité financière de voyager (perte de l’emploi), l’autre simplement parce qu’il n’y a pas eu de réservation et que le voyage est reporté.

Pour nous c’est une grosse différence en terme de métier. Auparavant toute la préparation du voyage, les réservations, se faisaient par e-mail avec du temps devant soi. N’aillant pas de standardiste pour répondre au téléphone, on prenait notre temps le soir après que Paul soit couché où nos clients au restaurant avec le guide pour  gérer les réservations et répondre aux e-mails. Aujourd’hui une part de plus en plus importante des réservations se fait par téléphone et il faut répondre dans la journée. Même les agences locales avec qui on travaille ont parfois le client au desk en face d’elle quand elle nous appelle. Le problème c’est que nous n’avons pas d’employé à temps plein pour répondre au téléphone et que nous sommes souvent partis la journée avec les clients ou occupés à faire les chambres, la maintenance, les achats… Quand quelqu’un nous réserve un circuit à la dernière minute, ça veut aussi dire pour nous plus de temps pour trouver une voiture de libre à un prix raisonnable, dégager du temps à un des guides… Donc globalement des coûts de passation de commande et de production à la hausse.

Plus de circuits mais des prestations à la carte

En même temps la typologie de la demande a aussi changée. Là où les gens aimaient les prestations « tout compris » pour avoir le meilleur rapport qualité-prix, la clientèle veut maintenant prendre ses prestations de visite une par une en choisissant elle-même les priorités par rapport au budget. A-t-on vraiment besoin d’un guide ce jour-là ? Le retour peut-il se faire en transport en commun ? Le marché flottant de Cai Rang est-il différent de celui que j’ai vu hier à Cai Be ?

Le budget prévu pour les vacances n’a pas tellement évolué, nos produits sont toujours aussi appréciés, donc globalement on s’en sort. Le problème c’est que le temps passer à se décider sur place ne l’est plus à visiter. Du coup c’est moins de ventes pour nous. Beaucoup d’invités ayant réservé une ou deux nuits chez nous, nous disent après coup : « si j’avais su je serais resté plus longtemps ». Mais voilà, le Delta du Mékong se fait généralement en fin de séjour et il est trop tard pour changer son planning.

Ce qui en souffre le plus : la visite à la ferme (il faut rester au moins 2 nuits) et l’acheminement depuis Ho Chi Minh Ville avec la visite de Cai Be. Les gens nous disent souvent « Je viens par mes propres moyens. » et une fois sur place nous demande « Maintenant que je suis dans le delta, je fais comment pour visiter Cai Be ? ». Le problème c’est qu’une fois à Can Tho, la visite de Cai Be demande une journée complète en comptant le transport, alors qu’en la faisant sur la route depuis HCMV elle permet de limiter la durée des trajets en voiture…

Tout ce que j’espère…

… c’est que la basse saison qui arrive en mai ne soit pas aussi catastrophique que la précédente. Pour nous la dernière n’a pas été si mauvaise même si notre guide a très peu travaillé. Il touche un salaire fixe même s’il ne travaille pas un seul jour dans le mois, on pouvait se le permettre en gagnant sur la haute saison. Mais cette haute saison ci nous ne vendons pas beaucoup de journée de guide, et si la prochaine saison creuse est du même acabit, va se poser la question de l’utilité de conserver un guide à temps plein. Cela voudra aussi dire monter le prix des chambres pour compenser la perte en chiffre d’affaire et continuer à payer les 5 salaires restant même les mois creux.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :